Archives du mot-clé Plantes fraîches

Herbéo aime la phytothérapie avec les Suspensions Intégrales de Plantes Fraîches

Herbéo vous propose toute une gamme d’extraits de plantes fraîches en suspension intégrale (SIPF), une préparation unique et extrêmement efficace.

La chimie d’une plante fraîche est remarquablement diverse avec plusieurs centaines de molécules, métabolites, protéines de structure et enzymes, qui agissent et se potentialisent en synergie. Souvent l’activité d’une plante est due à non pas à un composé actif mais à l’intégralité des constituants de la plante. Juste après la récolte, au cours du séchage et de la conservation l’ensemble moléculaire qui supporte l’activité thérapeutique va s’altérer. Garder intact l’intégralité des constituants de la plante et permettre aux principes actifs d’être disponible dans l’organisme est le but à atteindre pour qui veux bénéficier de la potentialité thérapeutique la plus large.

Le procédé SIPF (Suspensions Intégrales de Plantes Fraîches) est un procédé de fabrication qui présente pour particularité de conserver l’intégralité des constituants tels qu’ils se trouvaient à l’état natif dans la plante fraîche.

Ce procédé est développé par Laboratoire Synergia, a qui nous empruntons la description suivante du procédé.

Les 7 étapes du procédé SIPF

Culture des plantes médicinales
En dehors du fucus, les 17 plantes utilisées dans le concept SIPF sont cultivées en Ardèche, région française exceptionnelle pour la variété de ses sols et la diversité de son climat, en respectant les règles de l’agriculture biologique.

Récolte
C’est un moment très important pour la qualité des SIPF. Les plantes sont cueillies en fonction de la date idéale de cueillette, qui peut être différente pour chacune d’entre elles. Moins de 24 h après la récolte, les plantes fraîches sont réceptionnées pour la transformation. Un premier contrôle permet de contrôler l’identité de la plante et de vérifier la qualité de la récolte, sans ionisation ni irradiation.

Cryobroyage
Les plantes son refroidies à -25°c par de l’azote afin de bloquer la dégradation enzymatique. Elles sont ensuite broyées à -196°C en particules de 1 mm puis de 50 à 400 microns (1 micron = 0, 001 mm).

Mélange et Macération
La poudre ainsi obtenue est mélangée à de l’eau et de l’alcool bio (30% d’alcool) et laissée en macération pendant plusieurs semaines.

Centrifugation
Cette opération s’effectue en 2 phases, d’abord pour séparer la « boue » du jus macéré puis pour affiner le jus ainsi obtenu.

Ultrapression moléculaire
La « boue » est asséché par ultrapression moléculaire (40 bars).Cette opération permet de récupérer un jus pur très concentré qui est mélangé au premier jus obtenu lors de la centrifugation.

Stabilisation du produit et contrôles
Les SIPF ainsi obtenus sont contrôlés (dosage des principaux actifs) et la concentration en alcool est ajustée afin de respecter la charte de fabrication.

SIPF : caractéristiques et spécificités

Efficacité
Le procédé SIPF respecte et restitue l’intégralité biochimique de la plante fraîche pour une efficacité supérieure à toutes les autres formes galéniques avec une plus grande rapidité d’action. La conservation en suspension hydroalcooliques de 30% seulement permet d’améliore la biodisponibilité du potentiel thérapeutique.

Spécificités
La présence d’alcool n’a pas toujours bonne presse, pourtant les quantités sont minimales. Ainsi, 5 ml de SIPF (la dose moyenne généralement conseillée par jour, à diluer dans de l’eau) correspond à 0,024 g d’alcool par litre de sang pour un homme de 70 kg. Contre à 0,20 g d’alcool par litre de sang après absorption d’une bière de 25 cl à 5°. Cependant, en raison de la présence d’alcool, et conformément aux recommandations sanitaires, les SIPF sont contre-indiqués chez la femme enceinte et les enfants de moins de 40 kg.

Dans de prochains billets sur ce blog nous vous expliquerons l’utilisation de certaines compositions et nos expériences personnelles avec ces préparations.

A bientôt

L'Echinacée, pour maintenir son immunité et se protéger des maux de l'hiver est disponible en

L’Echinacée, pour maintenir son immunité et se protéger des maux de l’hiver est disponible en

Regarder pousser son carré de simples

Dans l’univers de l’herboristerie, les plantes séchées dominent. Elles nous offrent des odeurs remarquables et leur couleurs si le séchage est de bonne qualité est encore très attractive. Mais souvent manque le plaisir de voir le grand panel de verts du plus tendre ou plus sombre des plantes fraîches et les senteurs caractéristiques des plantes humides.

Alors, bien sur, un joli carré de simples serait merveilleux sur la place à côté de l’herboristerie… Difficile à réaliser en centre ville de Bordeaux… Alors le jardin d’Herbéo est un peu plus loin à la campagne. Les plantes que nous y cultivons viennent du conservatoire national des plantes aromatiques, médicinales et industrielles de Milly la Forêt ou bien de graines que nous avons récupérées dans la nature. Les premiers plants ont été plantés à l’automne 2012 et connaissent leur premier printemps, pour les graines la germination commence à peine et nous les surveillons de près pour débusquer les petites pousses qui apparaissent les unes après les autres.

Ces simples vont nous permettre de proposer des ateliers très originaux ou nous pourrons fabriquer des extraits de plante fraîches et bénéficier d’actifs de qualité.

Si vous voulez suivre l’évolution du jardin médicinal d’Herbéo rendez vous sur la galerie Pinterest.

http://pinterest.com/herbeo/le-jardin-m%C3%A9dicinal/

IMGP0035

 

Pousses de digitales… cultivées pour leur fleurs car la plante est une grande toxique à cause des hétérosides cardiotoniques qui ne sont qu’exclusivement du domaine de la médecine spécialisée