Archives pour la catégorie Plantes et usages médicinaux

Usages et propriétés médicinales des plantes

Les recettes Herbéo de cosmétiques 100% naturels

La recette Phyto de saison

Se fabriquer un environnement

sans moustique… et sans insecticide !

Dans un flacon de 5 ml, versez :

  • 4 ml de dispersant* (Solubol ou SoluS ou Cétiol)
  • 1 ml d’un mélange* d’huiles essentielles insectifuges (Citronnelle de Ceylan, Géranium d’Egypte, Lavandin, Eucalyptus citronné …)
  • Mélangez.
  • Versez la moitié dans un flacon-vaporisateur de 50 ml* et remplir avec de l’eau. Mélangez bien à nouveau.
Ce spray est prêt à être utilisé de mille façons :
– Bracelet antimoustique pour toute la famille :
vaporisez directement sur votre bracelet en tissu ou sur une tresse de rubans de coton avec laquelle vous ferez un bracelet pour poignets et chevilles, pour tous les membres de la famille !

– Guirlandes d’extérieur antimoustique :
récupérez les guirlandes de petits drapeaux triangulaires qui ont servi lors de la dernière fête (ou faites-en une très rapidement en nouant des bandes de tissu sur un fil ! moins joli mais tout aussi efficace !) et vaporisez largement la solution sur tous les fanions (ou petits nœuds !) Il n’y a plus qu’à installer vos guirlandes au-dessus de la table et de vos têtes.


* : disponible chez Herbéo, 31 rue des Ayres 33000 Bordeaux

Herbéo aime la phytothérapie avec les SIPFs (Suspension Intégrale de Plante Fraîche): L’Echinacée

Pour des informations générales sur les SIPF (Suspension Intégrale de Plante Fraîche) consulter l’article en lien ici

Connaissez-vous l’échinacée ?

Cette Astéracée est une plante d’usage médicinal traditionnel chez les indiens d’Amérique du Nord, son lieu d’origine avant qu’elle ne soit importée en Europe tant pour des utilisations médicinales que ornementales.

On la trouve souvent cultivée pour son bel aspect et sa résistance.

Pour les bienfaits santé, trois espèces sont intéressantes :

Echinacea angustifolia, E. purpurea et E. pallida

Ce sont les racines qui sont principalement utilisées, mais l’ensemble de la plante possède des propriétés dignes d’intérêts.

La plante contient des:

  • Acides phénols et des dérivés d’acides phénols : acide caféique, acide chlorogénique, dérivés de ces acides couplés à des sucres
  • Polysaccharides divers
  • Alkylamides, polyènes et polyines
  • Alcaloïdes
  • Huile essentielle

Certains de ces composés sont solubles dans l’eau (acides phénols, certains polysaccharides) et encore mieux solubilisés dans de l’alcool (polyènes, alcaloïdes…) d’autres sont lipophiles (soluble dans les corps gras) comme l’huile essentielle, certains polysaccharides et polyines…

Du fait de la combinaison des véhicules/solvants utilisés (eau et alcool), les Suspensions Intégrales de Plantes Fraiches SIPF sont particulièrement intéressantes pour les plantes comme l’échinacée. En effet, ces préparations permettent d’avoir accès à la grande diversité des principes actifs présents dans la plante en les solubilisant au mieux. La présence de fractions de plante finement cryobroyées et correctement conservées par l’éthanol permet une préparation garantissant la diversité et l’intégrité des molécules sous-tendant les activités thérapeutiques.

L’échinacée est utilisée par voie externe comme cicatrisant ; un cataplasme de poudre de racine ou de plante est pour cette utilisation le plus intéressant.

Traditionnellement, l’échinacée est utilisée pour atténuer les céphalées, la toux ou les maux d’estomac, mais ces usages sont aujourd’hui un peu délaissés.

L’intérêt majeur de l’échinacée est principalement dû aux propriétés stimulante de l’immunité, notamment des polysaccharides liposolubles en synergie avec les autres composants (alkylamides, polyènes et polyines).

L’échinacée est donc indiquée en prévention des infections hivernales, grippe, rhume, infections respiratoires. Elle peut être donnée lorsque le système immunitaire est défaillant fatigue, traitement concomitant altérant la réponse immunitaire ou pour lutter contre des maladies ou le renforcement de la réponse immunitaire est favorable.

L’échinacée est, par contre, contre-indiquée dans les affections auto-immunes.

Le conseil Herbéo: Les contres indications des huiles essentielles

Nous vous proposons une série de fiches simples sur l’usage des huiles essentielles. Commençons d’abord par les contre indications générales et impératives.

  • Femmes enceintes et allaitantes

Pendant les premiers mois de la grossesse le fœtus est très sensible et certaines huiles essentielles sont de véritables toxiques en particulier pour le système nerveux. L’utilisation d’huiles essentielles par voie orale, cutanée ou respiratoire est donc totalement à proscrire. En fin de grossesse l’utilisation de certaines huiles peut être possible mais doit être strictement encadrée et sous avis médical. Chez la femme allaitante, de même, l’utilisation est à éviter, les huiles essentielles très solubles dans les corps gras passant facilement dans le lait.

  • Épileptiques et personnes convulsives

Du fait de la toxicité nerveuse et d’effet pro-convulsifs de certains composants des huiles essentielles l’utilisation par voie orale cutanée ou respiratoire doit être évité.

  • Enfants de moins de 7 ans

Chez les enfants de moins de 7 ans l’utilisation de toutes les huiles essentielles est à proscrire par précaution et parce que beaucoup d’entres elles seront toxiques pour les organes en croissance. Dans certains cas particuliers l’usage de certaines huiles non toxiques à doses adaptées pourra être proposé par votre médecin.

  • Multi-allergiques et asthmatiques-allergiques

Beaucoup d’huiles essentielles contiennent des allergènes potentiels, il faut donc les éviter chez les personnes sensibles et notamment les asthmatiques allergiques par voie respiratoire. Attention une allergie à une huile essentielle donnée implique souvent une allergie a toute une ou des familles. Cette contre-indication s’applique donc a TOUTES les huiles essentielles.

Expériences vécues que nous ne souhaiterions plus voir:

Une femme enceinte dans un grand magasin parisien spécialisé ayant dans son panier plus de 10 flacons d’huiles essentielles a qui la responsable de rayon (portant pourtant un badge indiquant « Naturopathe ») conseille plusieurs autres flacons sans questionnement et conseils par apport à leur contre indication pour cette femme et le possible allaitement de son enfant.

Des personnes allergiques a qui nous avions déconseillé l’usage d’huile essentielles en cosmétique et proposé de n’utiliser que des compositions d’eaux florales et d’huiles végétales et qui sont passées outre pour tester des recettes anti-âge trouvées sur internet … et ont présentées des réactions importantes sur le visage.

Des livres qui préconisent des recettes « pédiatriques » trop fortement dosées.

Les huiles essentielles sont des préparations très concentrées et nécessitent une grande vigilance dans leur utilisation. Des conseils par des spécialistes formés à cette science sont importants et le respect des contres indications et précautions d’emploi est indispensable pour éviter des accidents potentiellement graves.

Les tisanes de l’herboristerie Herbéo: 1. Tisane SPORT

A la découverte des ingrédients de nos tisanes. La tisane destinée aux sportifs à prendre pendant et après une séance comporte

  • De la queue de cerise
  • Des fleurs d’hibiscus
  • De la feuille d’ortie piquante
  • De l’écorce de rooibos
  • De l’écorce interne de tilleul dite aubier de tilleul
  • De la feuille vigne rouge

L’association de ces plantes ne doit rien au hasard mais plutôt à la réflexion de ce qui serait bon pour éviter crampes et courbatures et aussi bon… au goût !

L’effort musculaire va conduire à une accumulation d’acides organiques notamment l’acide lactique. Pour contrer cela, les plantes drainantes: aubier de tilleul, queue de cerise sont particulièrement intéressante. Leur combinaison avec l’ortie piquante (Urtica dioica) qui est diurétique, anti-inflammatoire et très riche en minéraux basifiants est particulièrement bienfaisante. La vigne rouge (Vitis vinifera var tinctoria) veinotonique renforce le drainage.

Pour compléter le mélange le rooibos (Aspalathus linearis) a été choisi pour ses remarquables propriétés antioxydantes, son absence de caféine et théobromine et son excellente saveur. L’hibiscus est riche en vitamine C et contribue à la re-dynamisation de l’organisme en synergie avec les vertus tonifiantes de l’ortie.

L’ensemble forme un mélange harmonieux dans ses propriétés, son aspect et délicat pour le palais. la tisane peut être bue à toute températures, fraîche ou chaude sans altérer ses bienfaits, un avantage pour les sportifs qui courent en toutes saisons !

La tisane Sport sur la boutique Herbéo

Herbéo aime la phytothérapie avec les Suspensions Intégrales de Plantes Fraîches

Herbéo vous propose toute une gamme d’extraits de plantes fraîches en suspension intégrale (SIPF), une préparation unique et extrêmement efficace.

La chimie d’une plante fraîche est remarquablement diverse avec plusieurs centaines de molécules, métabolites, protéines de structure et enzymes, qui agissent et se potentialisent en synergie. Souvent l’activité d’une plante est due à non pas à un composé actif mais à l’intégralité des constituants de la plante. Juste après la récolte, au cours du séchage et de la conservation l’ensemble moléculaire qui supporte l’activité thérapeutique va s’altérer. Garder intact l’intégralité des constituants de la plante et permettre aux principes actifs d’être disponible dans l’organisme est le but à atteindre pour qui veux bénéficier de la potentialité thérapeutique la plus large.

Le procédé SIPF (Suspensions Intégrales de Plantes Fraîches) est un procédé de fabrication qui présente pour particularité de conserver l’intégralité des constituants tels qu’ils se trouvaient à l’état natif dans la plante fraîche.

Ce procédé est développé par Laboratoire Synergia, a qui nous empruntons la description suivante du procédé.

Les 7 étapes du procédé SIPF

Culture des plantes médicinales
En dehors du fucus, les 17 plantes utilisées dans le concept SIPF sont cultivées en Ardèche, région française exceptionnelle pour la variété de ses sols et la diversité de son climat, en respectant les règles de l’agriculture biologique.

Récolte
C’est un moment très important pour la qualité des SIPF. Les plantes sont cueillies en fonction de la date idéale de cueillette, qui peut être différente pour chacune d’entre elles. Moins de 24 h après la récolte, les plantes fraîches sont réceptionnées pour la transformation. Un premier contrôle permet de contrôler l’identité de la plante et de vérifier la qualité de la récolte, sans ionisation ni irradiation.

Cryobroyage
Les plantes son refroidies à -25°c par de l’azote afin de bloquer la dégradation enzymatique. Elles sont ensuite broyées à -196°C en particules de 1 mm puis de 50 à 400 microns (1 micron = 0, 001 mm).

Mélange et Macération
La poudre ainsi obtenue est mélangée à de l’eau et de l’alcool bio (30% d’alcool) et laissée en macération pendant plusieurs semaines.

Centrifugation
Cette opération s’effectue en 2 phases, d’abord pour séparer la « boue » du jus macéré puis pour affiner le jus ainsi obtenu.

Ultrapression moléculaire
La « boue » est asséché par ultrapression moléculaire (40 bars).Cette opération permet de récupérer un jus pur très concentré qui est mélangé au premier jus obtenu lors de la centrifugation.

Stabilisation du produit et contrôles
Les SIPF ainsi obtenus sont contrôlés (dosage des principaux actifs) et la concentration en alcool est ajustée afin de respecter la charte de fabrication.

SIPF : caractéristiques et spécificités

Efficacité
Le procédé SIPF respecte et restitue l’intégralité biochimique de la plante fraîche pour une efficacité supérieure à toutes les autres formes galéniques avec une plus grande rapidité d’action. La conservation en suspension hydroalcooliques de 30% seulement permet d’améliore la biodisponibilité du potentiel thérapeutique.

Spécificités
La présence d’alcool n’a pas toujours bonne presse, pourtant les quantités sont minimales. Ainsi, 5 ml de SIPF (la dose moyenne généralement conseillée par jour, à diluer dans de l’eau) correspond à 0,024 g d’alcool par litre de sang pour un homme de 70 kg. Contre à 0,20 g d’alcool par litre de sang après absorption d’une bière de 25 cl à 5°. Cependant, en raison de la présence d’alcool, et conformément aux recommandations sanitaires, les SIPF sont contre-indiqués chez la femme enceinte et les enfants de moins de 40 kg.

Dans de prochains billets sur ce blog nous vous expliquerons l’utilisation de certaines compositions et nos expériences personnelles avec ces préparations.

A bientôt

L'Echinacée, pour maintenir son immunité et se protéger des maux de l'hiver est disponible en

L’Echinacée, pour maintenir son immunité et se protéger des maux de l’hiver est disponible en